D'après les experts du Programme des Nations unies pour l'Environnement (PNUE), la couche d'ozone au niveau de l'Europe ne retrouvera pas sa valeur de 1980 avant l'an 2049, tout comme en Amérique du Nord, Asie, Océanie, Amérique latine et Afrique, tandis qu'il faudra attendre au moins jusqu'en 2065 pour retrouver une valeur acceptable au-dessus de l'Antarctique.

 

Le trou dans la couche d'ozone protégeant la terre des rayons solaires, accélère sa formation au-dessus de l'Antarctique; mauvaise nouvelle pour les terriens. Celle-ci est apparue plus tôt que les années passées et elle s'agrandit et devrait atteindre la pointe australe de l'Amérique du Sud.
Pour la première fois , c'est en 1956 que la diminution de cette couche de protection a été détectée au-dessus de l'Antarctique.
En 2000 déjà, celle-ci s'était étendue jusqu'à une zone très habitée du Chili , celle de Punta Arenas ce qui avait obligé les autorités du pays de s'adresser à la population de la ville (120 000 habitants environ) que soit évitée toute exposition prolongée car en 7mn seulement le coup de soleil était assuré.....

Malheureusement les Etats Unis et la Chine aussi émettent toujours plus de gaz à effet de serre, même si des initiatives prises dans certains états des USA laissent espérer une prise de conscience qui permette d'éviter que la situation de la vie sur terre ne soit par trop dégradée. On constate quand même d'année en année, ici en France que le climat est en évolution inquiétante et que les cancers de la peau sont de plus en plus fréquemment détectés même chez des sujets qui ne pratiquent pas le "bronzing" intensif.